Skip to main content

Importance du contenu dans une interface — Gnome HIG

2 min read

Applications typically present content, whether it is images, text, messages or more complex data. It is this content that your users will be interested in, and too many controls or user interface elements will distract from the focus of their attention.

Ce point des recommandations ergonomiques de Gnome insiste sur le fait que l'élément central d'un programme est le contenu manipulé.

Si dans le cadre du design de page web il est assez clair que le point clef est le contenu, et donc le confort de « lecture » (de texte, d'image, etc.) — expliquant la mode des styles très épurés — c'est moins évident pour les programmes en général.

La force initiale de l'informatique réside dans sa capacité de calcul. A priori, rien ne dit donc qu'un programme doit être centré sur du contenu. Au contraire même, on pourrait voir le contenu comme un exemple, un simple cas particulier de ce que le programme et sa troupe d'algorithmes peuvent faire, et focaliser l'attention de l'utilisateur sur toutes les compétences générales de la machine.

Du point de vue du développeur, la généralité des algorithmes est effetcivement un point capital : ne sachant à quel contenu il sera appliqué, il doit prévoir tous les cas. Chaque fonctionnalités est une nouvelle œuvre et mérite sa place dans les rayonnages de l'interface avec l'utilisateur.

Sauf que l'utilisateur se fiche du cas général. Pour l'utilisateur, le programme est un outil. Il ne l'utilise que dans le but de traiter un certain contenu, que ce soit pour le lire, le construire, l'altérer, le dupliquer, etc. L'utilisateur peut changer de programme, mais pas changer de contenu.

Ce qu'il faut montrer à l'utlisateur, c'est en priorité ce qu'il est en train de manipuler, et non ce avec quoi il est en train de le manipuler.