Skip to main content

HackEns organise des conférences sur les libertés individuelles et Internet !

Cool, rejoint les utilisateurs de !

Le problème vient à mon avis du système de permission proposé. Comme l'article le signale, le plus embêtant est que les développeurs piochent dans les permissions juste parce qu'elles sont là, devant eux, et que personne ne regarde s'ils en mangent. Il n'ont donc aucune raison d'avoir des scrupules.

Et si personne ne les regarde, c'est parce que les gens n'ont pas le choix : ou bien ils acceptent toutes les conditions, ou bien ils se privent de l'application. Il n'y a aucun débat, aucune possibilité de compromis.

Ce serait pourtant très simple, techniquement, d'inclure dans le système la possibilité à l'utilisateur de fournir à loisir de fausses données (position approximative, répertoire vide, etc.), lui laissant le choix de sacrifier certaines fonctionnalités de l'application au profit de sa vie priver. Ou plutôt, dans les cas cités ici, de ne rien sacrifier du tout, mais de protéger sa vie privée…

Google se rend petit à petit incontournable avec beaucoup de flegme : Il a besoin du reste du web pour créer du contenu, ce qu'il ne sait pas faire (contrairement à Facebook ou Twitter), mais aimerait que tout soit faisable sans sortir de chez lui…

Here I start using Known!